Arromanches – Le Port artificiel

Les 115 caissons Phoenix du port artificiel d’Arromanches sont remorqués depuis la Grande-Bretagne. Les plus grands font 60 mètres de long, 17 mètres de large et 18 mètres de haut. A partir du 8 juin, ils sont immergés dans une ligne d’eau d’au moins 9 mètres, terminant les Gooseberries.
Beaucoup de ces mastodontes sont équipés d’un canon de protection anti-aérienne.
Une fois la barrière de protection en place, des postes d’amarrage apparaissent. Ce sont des rectangles de béton avec des béquilles coulissantes de 30 mètres de long. Selon les coefficients de marée, les navires peuvent être déchargés en continu. Certains pontons ont même été conçus pour accueillir les équipages dans leurs entrailles.
Enfin, les routes flottantes ont pour origine ces quais, sur des caissons creux en acier ou en béton. Dans ces deux ports, 15 kilomètres de jets flottants devaient atteindre les plages. Les premiers rejets commencent le 14 juin.

Phasellus sem, tempus dapibus leo et, consectetur sed porta.