Orglandes

Le cimetière militaire allemand d’Orglandes est un cimetière de 10 152 soldats allemands tombés pendant la bataille de Normandie, en particulier lors des batailles dans le nord du Cotentin. Ce cimetière est situé près du village d’Orglandes, au nord de la gare de la Manche.

Tout au long de la bataille de Normandie, les Allemands ont fait face à la lourde offensive des alliés, et tous leurs efforts se sont concentrés sur une résistance farouche. Au milieu du retrait de la ligne de front vers la Seine et la Bretagne, les Allemands sont enterrés, souvent sommairement, aux quatre coins de la Basse-Normandie. Pendant la bataille, 1 400 communes du Calvados, de l’Orne et de la Manche conservent les sépultures de combat du IIIe Reich. En 1956, le Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge e. V. rassemble les défunts dans six cimetières : Champigny-St. St-Désir-de-Lisieux (3 735), Marigny (11 169), La Cambe (21 200), Mont-de-Huisnes (11 956) et Orglandes.

28 rangées de croix de pierre couvrent la large prairie en pente. Inaugurée en 1961, l’entrée est une structure supportant un clocher. Sur chaque stèle sont inscrits les noms, grades et dates de naissance de deux à trois soldats. Le cimetière militaire allemand d’Orglandes, à 11 kilomètres au nord-ouest de Sainte-Mère-Eglise, est une halte spéciale pour les troupes aéroportées américaines près des sites de débarquement en Normandie. Le général Wilhelm Falley, commandant de la 91. Luftlande-Infantry-Division, tué par le Lieutenant Malcolm Bannen (508h PIR) le 6 juin 1944, est enterré.

fringilla justo Praesent sem, ut sed Phasellus at venenatis, id, felis