Saint-James

Le cimetière et mémorial américain de Saint-James en France occupe 28 acres de terres agricoles vallonnées à la limite est de la Bretagne, et comprend les restes de 4 409 de nos morts de guerre, dont la plupart ont perdu la vie lors de la campagne de Normandie et de Bretagne en 1944. Les noms de 499 disparus sont inscrits le long du mur de soutènement de la plate-forme commémorative. Des rosettes marquent les noms de ceux qui ont été retrouvés et identifiés depuis.

Surplombant la zone d’inhumation se trouve le monument en granit gris contenant la chapelle ainsi que deux grandes cartes d’action avec l’histoire et les drapeaux de nos services armés. Le cadre est orné de vitraux et d’une sculpture. Le cimetière est situé sur le site du cimetière américain temporaire St. James, établi le 4 août 1944. 3ème armée.

Le cimetière marque le point où, pendant l’offensive autour d’Avranches, en France, les forces américaines ont fait leur percée du pays des haies de Normandie dans les plaines de Bretagne.
Les troupes américaines se sont emparées de Saint-Lô le 18 juillet après des semaines d’intenses opérations de combat contre les forces allemandes à la suite du débarquement du jour J en Normandie. L’opération COBRA organisée par le général Omar Bradley, commandant de la première armée américaine, pour sortir de la Normandie et entrer en Bretagne.
COBRA était efficaces. En Normandie, les forces alliées se sont détachées des lignes allemandes, ont libéré la plus grande partie de la Bretagne, ont atteint la Seine, et ont libéré Paris avant de se déplacer vers l’est en Allemagne.

elementum ut commodo libero id pulvinar ultricies